René-François-Xavier Prinet (1861-1946)

La sonate à Kreutzer
René-François-Xavier Prinet
1901
Huile sur toile
Collection privée

La sonate à Kreutzer_Prinet

La Sonate à Kreutzer est  la Sonate pour piano et violon no 9 opus 47 en La Majeur de Ludwig van Beethoven, composée entre 1802 et 1803, publiée en 1805 avec une dédicace au violoniste français Rodolphe Kreutzer.
Ci-dessous dans une des versions de référence :

“En 1887, fasciné par l’écoute de La sonate à Kreutzer, Léon Tolstoï entreprend la rédaction de son livre éponyme (1889) et fait de cette œuvre musicale le symbole d’une passion conjugale dévastatrice : « Ah quelle chose terrible que cette sonate » écrit-il. Au travers de son roman, Tolstoï dresse le portrait du personnage principal de Pozdnychev, un homme rongé par un sentiment intense de jalousie qui commet le meurtre de sa femme Vassia soupçonnée d’adultère avec le violoniste Troukhatchevski. Ce sentiment de jalousie est engendré par la perception musicale que Pozdnychev a de cette sonate, et est démultiplié par le lien émotionnel et affectif qui unit Vassia et Troukhatchevski lorsqu’ils l’interprètent ensemble.”, Madeleine Saliceti, France Musique

sonate_kreutzer_tolstoi

La Sonate à Kreutzer est également un moyen-métrage français réalisé par Éric Rohmer, sorti en 1956. Ce film est resté inédit jusqu’en 2013.
Voir l’excellent reportage :
http://cinema.arte.tv/fr/article/decryptage-la-sonate-kreutzer
http://tinyurl.com/pq7clca